Blog

Menu

Slowletter VISETA #001

Point d’avancement du projet VISETA / Janvier 2022

Bonjour à tous,

En ce début d’année 2022, le moment des bonnes résolutions est venu ! La première de notre côté est de vous informer plus régulièrement des avancées du projet VISETA, vous qui avez témoigné un intérêt pour la turbine hydro-électrique Low Tech. Cette lettre d’information sera donc semestrielle.

2022 sera une étape décisive pour l’association car ce projet, démarré il y a 3 ans maintenant sur un bout de table, et lancé véritablement grâce aux 621 votes sur l’appel à projet « Ma solution pour le Climat » de la région Occitanie, va devenir concret, visible, avec des résultats mesurables.

Mais assez de suspens, retrouvez sans plus attendre :

  • un résumé des avancées techniques réalisées,
  • une présentation de la communauté des pico-producteurs qui s’amorce,
  • les étapes à court terme qui vont être déroulées.

En espérant vous croiser en personne prochainement, nous vous souhaitons à tous une bonne année 2022 qu’on espère être un grand cru !

La communauté des (futurs) pico-producteurs

Viseta dans Le Journal de ma Région Occitanie

Vous avez été nombreux à prendre contact avec nous, notamment depuis l’article paru dans Le Journal de ma Région (édition Haute-Pyrénées, mars 2021, à télécharger, article p.21): propriétaires de moulins, entreprises, collectivités, Universités et Lycées, étudiants ou simples curieux, avec un projet déjà bien concret ou bien à construire.

Merci de nous avoir contactés et merci également pour ces premiers échanges et visites de sites, cela nous aide grandement à bien comprendre les attentes de futurs pico-producteurs. Nous n’avons pas été suffisamment disponibles pour rencontrer la majorité, mais nous prendrons plus de temps en 2022 pour le faire. Notamment en vous invitant à venir voir le démonstrateur, mais aussi en venant chez vous analyser si ce que l’on propose répond bien à vos attentes. On note en tout cas qu’il y a un intérêt pour notre démarche et cela nous incite à continuer!

Présentation de nos premiers futurs pico-producteurs : Jeremy & Laëtitia. Ils nous ont contactés avec un moulin à rénover et un projet de lieu d’innovation sociale et environnementale, dans le Comminges, à Cier-de-Rivière, nommé Rêver les Futurs ! Un resto plus tard, ils ressortaient membres de l’association et heureux hôtes du banc d’essai ! C’est sur leur site que la journée porte ouverte aura lieu. L’objectif de VISETA sera, après complétude de ces essais de mise au point, d’ensuite équiper leur moulin datant de 1591 avec la première turbine VISETA fonctionnant en pleine rivière.

Moulin_Studio créatif Rêver les Futurs

Côté Financier, nous avons été retenus fin décembre par le programme Tookets du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne qui finance des associations. Donc si vous êtes sociétaires, n’hésitez pas à nous soutenir!

La turbine low-tech Viseta

Avant toute chose, un petit point vocabulaire : la pico-centrale hydro-électrique VISETA est composée de plusieurs éléments :

  • Une partie rotative, appelée turbine, qui tourne dans une partie fixe constituée qui l’entoure, appelée auge.
  • La turbine utilise une technologie appelée « vis d’Archimède » ou vis sans fin. Elle est mise en rotation par l’eau de la rivière, transformant l’énergie mécanique.
  • La turbine est reliée a une génératrice électrique, qui transforme le mouvement de rotation en électricité.
  • Un système de régulation, qui permet de gérer le débit passant dans la turbine.
  • Une structure qui maintient ces éléments en place.

Vous pouvez trouver ci-dessous une vue de principe d’une telle centrale.

Vue de principe de la pico-centrale Viseta

La vis est la pièce la plus complexe, en termes d’effort et de géométrie, et la plus innovante, en termes de matériau choisi (le bois). Nous nous sommes donc tournés vers un centre de recherche et d’innovation, le CRITT Bois de Rodez, couplé à la Plateforme technologique et de fabrication du Lycée des Métiers du Bois d’Aubin pour nous aider à la conception et la fabrication des deux premières vis.

VISETA s’est chargée de concevoir le reste de la pico-centrale hydro-électrique :

  • la partie fixe (auge et structure),
  • les paliers et les supports de la vis,
  • le système de multiplication de vitesse,
  • la génératrice et son système de régulation.

Après plus de 12 mois de travail, les études de conception du premier prototype se sont terminées en décembre 2021. Pour la partie rotative, il a fallu sélectionner le bon bois (chêne), trouver les bons assemblages qui tiennent compte du gonflement du bois, tout en limitant les coûts de fabrication, de transport et d’assemblage. Nous sommes très heureux du concept retenu, et nous remercions particulièrement le professeur Solier du Lycée d’Aubin pour tous ces échanges enrichissants et le travail réalisé.

Les points forts du concept retenu :

  • un fût creux (moins lourd et plus facile à fabriquer),
  • des pales démontables et remplaçables, et la quasi-totalité de la vis sera constituée de bois (seuls deux paliers, deux platines en métal ainsi que vis et agrafes subsistent).

Les travaux de fabrication démarrent désormais, que ce soit pour les pièces métalliques ou en bois.

En parallèle, les travaux de conception du banc d’essai sont terminés eux aussi. Nous démarrons désormais la phase d’approvisionnement et d’installation. On remercie particulièrement la société Biopura qui participe au projet en nous fournissant les cuves du banc d’essai. Le banc d’essai sera constitué de deux vis tournant en parallèle : une remontera l’eau nécessaire pour simuler une chute d’eau (fonctionnement en « pompe ») et l’autre produira de l’électricité (fonctionnement en « génératrice »).

Notre rôle dans la transition énergétique:

Le triptyque de l’association est le suivant Proposer des solutions sobres – Les tester et les diffuser – Sensibiliser.

-> Pour être sobres, les solutions que l’on cherche à développer doivent l’être sur toutes les phases de la vie du produit : lors de sa conception et fabrication, mais aussi lors de sa promotion, sa vente, lors de son installation, puis lors son maintien et démantèlement. Pour des petites puissances électriques générées comme celles visées par le projet VISETA, cela est encore plus important. Si le bois est un des piliers de notre approche, l’approvisionnement local en est un deuxième, et la sobriété numérique un troisième. On cherche par exemple un usineur pour nos pièces métalliques…

-> La diffusion de la solution est une étape qui sera importante et où l’innovation sera tout aussi nécessaire.

Coté communication, un nouveau site internet dont on cherche à limiter l’impact carbone est en cours de conception. Une maquette d’une vis hydrodynamique est également bientôt terminée par les élèves du bac professionnel option « Modélisme » du Lycée Jean Dupuy à Tarbes.

Coté modèle économique, on recherche des connaisseurs et de l’aide pour nous aider à réfléchir sur un modèle économique innovant ! Sur l’appel à Projets citoyens Time for the Planet qui demandait des projets Open Source, nous avons fini dans les 20 premiers sur plus de 400 projets, et cela nous donne envie de creuser la question : https://www.time-planet.com/fr/innovations/158-viseta   

-> Enfin, coté sensibilisation, nous avons eu deux articles de presse, un dans le Journal de la Région Occitanie et un dans la gazette du village de Hiis, et nous sommes intervenus dans le cadre d’une conférence sur les métiers de la transition écologique, organisée par la Maison de la Région à Tarbes.

Prochains grands rendez-vous du projet en 2022…

  • Premier trimestre : une maquette terminée, une première vis fabriquée… et la partie pompe installée.
  • Deuxième trimestre : une deuxième vis fabriquée, les premiers tests réalisés, les invitations pour la journée porte ouverte lancée… et la deuxième lettre d’information envoyée !

Encore bonne année à tous remplie de bonnes énergies (low tech de préférence) !